Costockage : et si une partie de votre appartement devenait l'objet d'une économie collaborative ?

Costockage 1 Bénédicte Sanson, déléguée générale et cofondatrice du Moovjee, accueille aujourd’hui Adam Levy-Zauberman, fondateur du site de garde meuble Costockage, et notre témoin du mois François Mathieu, fondateur de la société Orson.

Costockage, société dirigée par 3 associés, est « une plateforme de mise en relation de particuliers ou encore un garde-meubles entre particuliers ». Concrètement, ceux qui ont un espace inutile chez eux le louent à d’autres particuliers qui recherchent un espace temporaire de stockage. Il suffit de se connecter sur le site, de faire sa demande ou son offre selon plusieurs critères (superficie, localisation, etc.), et Costockage met en relation l’offre et la demande adéquates. Le business modèle de cette entreprise s’appuie sur une commission prélevée sur les loyers versés entre les voisins qui se louent de l’espace de stockage. Cela sert à financer le fonctionnement du site, mais également à payer une assurance qui couvre les objets stockés et l’espace loué.

Ce système d’assurance est un réel avantage et une innovation dans le secteur de la location de service. En effet, c’est un point fort pour celui qui loue et celui qui stocke. D’ailleurs, il a fallu inventer cette police d’assurance puisque personne ne proposait cela auparavant. Les autres avantages de cette économie et consommation collaborative sont la proximité, puisque l’on peut trouver un espace de stockage dans notre quartier, mais également le prix puisque « ce service est 3 fois moins cher à Paris par rapport à ses concurrents ».

Enfin, notre entrepreneur-témoin de l’émission, François Mathieu, fondateur de Pikock, présente son entreprise dédiée à l’amélioration de la visibilité des PME sur Internet et les réseaux sociaux. Il partage avec nous son expérience entrepreneuriale et son avis sur Costockage, devenu lauréat du programme de mentorat du MoovJee. D’ailleurs, Costockage est en fin de levée de fonds de 300 000 € pour investir en web marketing. En effet, l’entreprise a la volonté de s’intégrer dans plusieurs réseaux, car, « quand on a une idée, il faut en parler et surtout avec des gens expérimentés qui sont déjà passés par là ».