Ynsect lève 5,5 millions d’euros pour tester sa raffinerie d’insectes

Ynsect, jeune start up, mentoré Moovjee, créée en 2011 à Evry (Essonne), développe une technologie d’élevage automatisé d’insectes, puis d’extraction de molécules (protéine, chitine, huiles) pour la nutrition et la chimie verte. Elle vient de lever 5,5 millions d’euros auprès des deux fonds actionnaires, Demeter Partners et Emertec Gestion, auxquels s’est ajouté New Protein Capital, un fonds basé à Singapour. La jeune société, créée en 2011 à Evry (Essonne), développe une technologie d’élevage automatisé d’insectes, puis d’extraction de molécules (protéine, chitine, huiles) pour la nutrition et la chimie verte. La start-up va pouvoir construire son démonstrateur de production grandeur nature dès 2015."La construction d’une unité de démonstration est prévue pour 2015, explique Antoine Hubert, le président d’Ynsect. Ce sera la dernière étape avant la commercialisation." La capacité de production du démonstrateur, qui devrait se situer en France, reste encore confidentielle mais devrait au moins multiplier par dix la production du pilote. Les premiers marchés que la start-up devrait cibler seront sans doute ceux de la nourriture animale et de l’aquaculture. "Ces secteurs sont en recherche d’une alternative de qualité aux protéines animales, explique Antoine Hubert. Notre technologie permet de les adresser plus vite que d’autres technologies, comme les fermenteurs."A terme, la start-up envisage toute sorte de forme d’industrialisation de son process : soit en propre, avec ses propres installation, soit en joint-venture avec un autre industriel, soit sous forme de licence.