fbpx

#Followl’expert S02 – EP06 – Quelles sont les meilleures façons de se diversifier ?

L’épisode 6 de la saison 2 de Follow l’Expert est en ligne sur BFM Business.

Ce mois-ci, la thématique abordée est celle de la diversification de son activité pour se développer. Avec comme intervenants Anaïs Hody et Benoît Harnois

La diversification est un exercice difficile par lequel passent quasi systématiquement les jeunes entrepreneurs accompagnés par le Moovjee. Ils se lancent le plus souvent avec une offre mono produit ou service, et très vite ils ressentent le besoin de l’élargir pour démultiplier leur potentiel de croissance, et là les questions sont nombreuses.

Le premier réflexe est de réfléchir en termes de synergies pour permettre des économies d’échelle. Le principe étant de partager les ressources entre deux métiers. Encore faut-il avoir suffisamment de ressources pour pouvoir les partager 😉

Vient ensuite la question du choix des axes de diversification, comme par exemple :

  • Proposer de nouveaux produits dans son propre univers en gardant ses points d’ancrage et en s’adressant à de nouveaux segments de clientèle,
  • Identifier des niches pour appliquer son savoir-faire traditionnel dans des marchés de niche (nous avons l’exemple fameux du fabricant de masques de carnaval qui a su trouver des applications dans l’aérospatial),
  • Se lancer dans de nouveaux circuits de distribution,
  • Ou encore décortiquer sa chaîne de valeur pour commercialiser tous les savoir-faire associés.

Et une fois la décision prise, il faut encore s’assurer que toute l’offre sera compréhensible pour l’ensemble des clients. Une marque, plusieurs marques ? une force commerciale, ou plusieurs ? quels sous-traitants ? quelle organisation logistique ?

Pas de quoi s’ennuyer, et surtout beaucoup de sujets à évoquer avec son expert-comptable pour prendre, à chaque étape, les bonnes décisions, évaluer ses ressources et pouvoir arbitrer dans l’ordre des priorités.

 

Anaïs Hody, co-fondatrice de Le chef en Box  et mentoré au Moovjee

Une entreprise 100% familiale : c’est Anaïs Hody qui en a l’idée après des études de pâtisseries et qui en parle à son frère. Ils se lancent à 3 : Anaïs s’occupent de l’offre, Julien du développement commercial et leur cousine s’occupera de tout le design.

Leur mission : décomplexer les gens autour de la pâtisserie et transmettre un savoir faire, celui de la pâtisserie française

L’offre historique est une box mensuelle de pâtisserie. Tous les mois les abonnés reçoivent des ingrédients secs, les ustensiles atypiques (poche à douille, emporte pièces, …), la fiche recette et une vidéo tutoriel

La question de la diversification vient assez rapidement pour La box à planter : les associés prennent le parti d’examiner leur chaîne de valeur pour monétiser chaque moment du cycle du produit

  • Ils ouvrent leur espace à de la privatisation pour des événements
  • Ils créent des box « événementielles » avec de grandes pâtissiers comme Fauchon : une nouvelle façon de travailler pour faire une expérience plus complète à leur client
  • Leur prochaine étape : des boutiques en France et à l’étranger pour vendre des produits finis

Même si le savoir-faire pâtissier est le même, les sujets de diversification sont bien là :

  • Passer d’une entreprise du 100% digital à du Phygital.
  • Digitaliser le point de vente : tous les jeudis midi un live dans la boutique sur Instagram vous permettez de vivre l’expérience pâtisserie sans bouger de votre fauteuil
  • Distribuer des produits finis…

La question à l’expert-comptable ce mois-ci : comment convaincre les investisseurs que la stratégie de diversification choisie permet de capitaliser sur le métier d’origine et renforce les acquis ?

 

 

Benoît Harnois, co-fondateur de Algo et mentoré au Moovjee

Trois amis étudiants de GEM à Grenoble, prennent à cœur un projet de cours et l’idée portée pendant quelques semaines devient l’entreprise Algo. La mission :  démocratiser les algues au travers des produits du quotidien, gourmands et nutritifs.

Algo est tout d’abord un jus de fruits frais sous la marque Ino. Mais suite aux multiples contraintes de ce marché ils décident très vite de se lancer sur le marché des produits secs : les barres énergisantes, les chips, les tablette de chocolat toujours avec des algues.

Et pour tous ces produits : deux circuits de distribution, la GMS et les grandes surfaces spécialisées bio. Un produit sain, nécessaire au corps humain grâce aux algues : le point d’entrée est unique et différenciant, mais l’impact de la diversification produit/distribution est important pour l’entreprise : Comment orchestrer l’ensemble des actions à mettre en place pour réussir car l’impact de la diversification produit/distribution est important pour l’entreprise :

  • La recherche de nouveaux sous-traitant,
  • La stratégie de marque, ils ont choisi d’en avoir 2 : Algo et seafood en fonction des circuits de distribution (et abandonnent Ino)
  • La gestion des stocks et la logistique
  • L’organisation commerciale avec 2 circuits de distribution (la grande distribution avec des acheteurs différents frais et épicerie, les magasins bio avec un seul acheteur)

De quoi bien occuper ses journées… et encore beaucoup de bonnes raisons d’aller voir son expert-comptable !

La deuxième question à l’expert-comptable : Comment affecte-ton les ressources, quels indicateurs de pilotage pour avoir les bons chiffres pour rapidement pouvoir compléter les fonds levés par de la dette ?