fbpx

1 jeune 1 mentor – « Les jeunes sont tellement motivés qu’il faut leur faire confiance »

Après la visite d’Emmanuel Macron en Seine-Saint-Denis, le lundi 1er mars, pour annoncer des mesures en faveur du mentorat des jeunes. Bénédicte Sanson, co-fondatrice et déléguée générale de Moovjee, a abordé sur FranceInfo le mentorat au Moovjee et la nécessité de cet accompagnement pour les jeunes entrepreneurs.

30 000 offres de stages ont été mises ligne sur la plateforme « 1 jeune, 1 solution », lundi 1er mars, pour aider les étudiants et les nouveaux arrivants sur le marché de l’emploi, en pleine période de crise sanitaire. De plus, le président français souhaite développer massivement le mentorat sur l’ensemble du territoire français notamment avec le nouveau dispositif « 1 jeune 1 mentor ». L’objectif est de faire passer le nombre de jeunes qui bénéficient des conseils professionnels d’un mentor de 25 000 à 100 000 en 2021.

L’engagement de l’Elysée sur le mentorat et la mise en place du dispositif « 1 jeune 1 mentor » est une opportunité pour faire reconnaître le mentorat du Moovjee et montrer la mobilisation, l’engagement et le soutien de la communauté, aux jeunes qui souhaitent créer des entreprises

« C’est une excellente nouvelle parce qu’il y a besoin de faire savoir ce qu’est le mentorat. La principale difficulté, c’est d’aller chercher des jeunes, que les jeunes aillent vers le mentorat. Il faut leur faire comprendre que le mentorat, c’est quelqu’un qui chemine avec vous et qui vous aide à répondre à vos questionnements en vous aidant pour aller vers la meilleure voie » explique Bénédicte Sanson avant de revenir sur la difficulté que rencontre les jeunes pour trouver un stage actuellement : « il n’y a pas de surprise. On a mis quelques semaines avant de se décider à confirmer des stages. Il y a un effort de solidarité à faire. On a mis en place toutes les moulinettes qu’il fallait pour accompagner les collaborateurs » 

Retrouvez l’intégralité de l’entretien de Bénédicte Sanson sur FranceInfo !